Ramon Marti Solano : Le Plurilinguisme en Europe et dans le monde universitaire français, la sur-repésentation de l’anglais comme point faible des politiques linguistiques

Ramon Marti Solano : Le Plurilinguisme en Europe et dans le monde universitaire français, la sur-repésentation de l’anglais comme point faible des politiques linguistiques

D’abord, il faut comprendre qu’une langue parlée par une large population dans le monde n’en fait pas automatiquement une langue internationale. Le chinois est une langue parlée en Chine et à Taiwan mais au-delà de ces deux Etats cette langue n’est pas parlée. Ce qui caractérise une langue internationale c’est sa capacité à être une langue intercontinentale. En Europe, l’Union Européenne promeut le développement du plurilinguisme au sein des Etats membres.

Ensuite, il faut faire une distinction entre le concept de plurilinguisme et de multilinguisme, le plurilinguisme c’est l’usage de plusieurs langues et cultures par un même individu alors que le multilinguisme renvoi à la coexistence de plusieurs langues au sein d’un même groupe social.

Depuis 1984, et puis particulièrement depuis la résolution de 1995 du Conseil de l’Europe, les Etats européens s’attachent à développer l’apprentissage des langues étrangères au sein de leur système éducatif. En France, cette politique est largement représentée au travers de l’apprentissage des langues vivantes au collège et au lycée avec une sur-représentation de l’anglais en LV1. Pourtant, si 85% des enfants entrant en 6ème choisissent l’anglais en LV1 seul 10% s’en serviront à l’âge adulte. De plus, seul 35% des échanges sur internet se font en anglais, le reste se fait dans d’autres langues. L’anglais a donc une place privilégiée mais qui ne correspond pas entièrement à son utilité réelle dans la vie quotidienne et professionnelle. D’autant que l’anglais couramment utilisé n’est pas de l’anglais à proprement parlé mais une forme vernaculaire de la langue qui se borne à des usages d’intercompréhension. On appelle cela le globish.

Nous en venons à un angle mort de la politique linguistique française, du fait de la proximité entre les français et les autres langues romanes comme l’italien, l’espagnol ou le portugais il aurait plus judicieux de développer des compétences en langues romanes en priorité plutôt que de développer des compétences en anglais. A titre d’exemple, l’espagnol et le portugais possèdent un point commun avec le français c’est que ce sont deux langues qui ont été diffusée au travers des anciens empires coloniaux. De fait, l’apprentissage de l’espagnol permet de pouvoir communiquer en Espagne mais aussi aux Etats-Unis, Mexique et dans la quasi-totalité des pays d’Amérique Latine. L’anglais est une langue qui demeure pertinent dans l’intercompréhension des langues romanes, ces dernières ont des différences de prononciation notamment et l’usage de l’anglais permet à un espagnol et à italien (par exemple) de ce faire parfaitement comprendre sans utiliser leurs langues natales qui ont certaines distinctions notables qui brouilleraient l’intercompréhension. Cette pertinence de l’anglais ne pas faire oublier la pertinence de développer un apprentissage des liens entre les langues romanes afin de faciliter leurs usages et leurs compréhensions, c’est justement parce que cet apprentissage est manquant que l’anglais demeure la solution privilégiée.


Categoria : Bilingüisme - Bibliografia

 
 
 
 
 
 

Peticion per la reubertura immediata dau CAP'ÒC !

Pétition pour la réouverture immédiate du CAP'ÒC ! 

liens-capoc.jpg

Mesdames, Messieurs, Amics dau monde occitan,

Merci de signer la pétition en ligne lancée par le CREO et Òc-Bi

Lien : https://chng.it/CGPNft6yPr

Au vu de ses missions primordiales pour le bon fonctionnement de l’enseignement en Occitan, nous condamnons la décision prise par CANOPE de retirer brutalement deux professeurs missionnés au  CAP'ÒC (Centre d’Animation Pédagogique en occitan) sans anticiper de continuité pédagogique. Sans personnel compétent, aguerri, expérimenté et spécialisé en Occitan, le CAP'ÒC ne peut fonctionner et l’ensemble de ses missions se retrouve mis à mal.

Doté d'une équipe extrêmement réduite, le CAP’ÒC mène des projets de grande envergure depuis vingt ans. C’est un outil indispensable pour tous les enseignants d'occitan de Nouvelle Aquitaine et d’Occitanie, qu'ils enseignent en primaire ou en secondaire :

-           Il participe à la diffusion de la langue occitane dans la scolarité de l’élève et dans sa famille

-          Il assure la création collaborative et la production d'ouvrages pédagogiques, d'albums jeunesse, de littérature jeunesse, de mallettes pédagogiques, de manuels d’enseignement.

-          Il assume le suivi de la formation longue « Ensenhar » à destination des professeurs.

-          Il intervient dans la formation initiale, la formation continue et pendant les animations pédagogiques.

-          Il accompagne et outille les équipes enseignantes lors de l’ouverture de nouveaux cursus bilingues

-          Son centre de documentation, à Pau, est très fréquenté.

-          Il sociabilise l’occitan par la production de spectacles (Virada joen public), de projection de films (Escòla al cinema), de supports numériques (contes et albums) plébiscitées par les parents d’élèves.

CANOPE, structure nationale dont dépend le CAP’ÒC vient d'annoncer, en Comité Académique des Langues Régionale, que le recrutement de nouveau personnel qualifié prendrait au moins 6 mois : c’est inacceptable !

Cette décision met en danger tous les efforts entrepris dans le domaine du développement de l'enseignement de la langue et de la culture occitanes dans nos deux régions.

Nous, enseignants, parents d’élèves, locuteurs et sympathisants, demandons avec la plus grande force à Madame la Rectrice de l’académie de Bordeaux et à Madame la Directrice générale des services de CANOPE de réintégrer M. Hervé Couture, démis de ses fonctions, sans faute reconnue, ni sanction administrative émise afin qu'il assure la continuité d'un service public qui est indispensable à cet enseignement, et ce, aussi longtemps qu’il le faudra et tant qu'aucune autre personne qualifiée, compétente et occitanophone ne puisse assurer cette tâche.

Cafè platussant a la libraria occitana de Lemotge

Credits : 7A Limoges

Las nhòrlas de Panazô

Credits : 7A Limoges

Campanha per lo DCL 2023/2024

600_sc_dcl-pub-2023-letra.jpg

Cors d'occitan per adultes en Dordonha

carte_cours_occitan.png

Mai d'informacions suu queste ligam

 

L’OPLO presenta son « lòt OCCITAN especial collectivitats »

visuel4-1536x864.jpg

L'Ofici public de la lenga occitana lança un ensemble d'esplèits a destinacion dels/de las elegits/-idas e dels/de las tecnician.a.s de las collectivitats localas per desvolopar de projèctes en ligam amb la lenga occitana.

Acompanhar las collectivitats

De mai en mai de collectivitats localas s’engatjan de cap al desvolopament de la lenga occitana : demanda de dobertura de cursus bilingües a l’escòla, sosten a las activitats associativas, formacion de personals a la lenga, valorizacion del patrimòni local, programacion d’artistas en lenga occitana, etc. Aquelas iniciativas, portadas per de comunas, intercomunalitats o departaments, se pòdon plan sovent far sens còstes suplementaris. Son fòrça encoratjadas, tant per la Region Novèla-Aquitània (qu’adoptèt una fuèlha de rota per las lengas regionalas en 2021) que per la Region Occitània (dins l’encastre de son plan Cultura Viva votat en 2022).

Una enquèsta realizada en 2020 metèt en evidencia lo sosten fòrt dels abitant.a.s de las regions Novèla-Aquitània e Occitània al refortiment de la preséncia de l’occitan dins lor quotidian (infò mai).

Es per acompanhar aquelas dinamicas que l’Ofici public de la lenga occitana (OPLO), organisme public cargat de promòure la transmission e la visibilitat de la lenga occitana en Novèla-Aquitània e Occitània, a elaborat un « lòt especial collectivitats ». Aquel lòt, concebut coma una caissa a esplèits, a per tòca de presentar l’ensemble de las possibilitats ofèrtas a las collectivitats per metre en òbra de projèctes a l’entorn de la lenga occitana.

Equipar los actors de terren

Concretament, aquel lòt met en lum las diferentas oportunitats d’intervencion per l’elegit.da.s o los tecnician.a.s de las collectivitats. Compren 12 fichas tematicas que presentan caduna los beneficis ligats al lançament d’un projècte, las modalitats, etapa per etapa, e identifica los còstes potencials. Per cada ficha, una pagina dedicada e que compren tota una lista de ressorsas es en linha sul sit de l’OPLO.

Al delà de l’acompanhament de las collectivitats, l’objectiu es d’equipar los actors de terren pendent lors interaccions amb aquelas. Fruita de 12 meses de concertacion, mobilizèt 9 partenaris : la Region Novèla-Aquitània e la Region Occitània, lo CIRDÒC-Institut occitan de cultura, lo Congrès permanent de la lenga occitana, l’associacion Òc-Bi per l’ensenhament bilingüe a l’escòla publica, la con-federacion de las Calandretas, l’Institut d’Estudis Occitans (IEO) e los dos Centres de formacion professionala en occitan (CFPO) de Besièrs e de Pau. De personas ressorsas son de mai identificadas per orientar las demandas d’acompanhament.

Totes los contenguts foguèron testats al près d’elegit.e.s e de technicien.ne.s de collectivitats.

Aquel lòt serà progressivament desplegat sus l’ensemble del territòri de las regions Novèla-Aquitània e Occitània. Serà sustot utilizat pels servicis de l’OPLO e de sas tutèlas pendent los rencontres a venir, difusat al près dels partenaris associatius e mes a disposicion sus diferents punts de difusion del territòri

 

Kit collectivitats // FICHA 1B : Desvolopar l’ensenhament afortit

Deevelopper_lenseignement_renforce.jpg

Dins l’encastre de l’edicion de son kit a destinacion dels actors de las collectivitats localas, l’OPLO publica una segonda ficha destinada a acompanhar lo desvolopament de l’ensenhament afortit de l’occitan.

L'ensenhament afortit, una modalitat d'ensenhament en fòrt desvolopament

A la diferéncia de l’ensenhament bilingüe que prevei un ensenhament a rason de 12 oras setmanièras en francés e 12 oras setmanièras en occitana, l’ensenhament afortit es dispensat a rason de 3 oras setmanièras. Es un ensenhament pluridisciplinari : l’occitan es pas ensenhat coma lenga, mas a travès d’autras disciplinas, ensenhadas en occitan.

L’ensenhament afortit es un dispositiu pròpri a las escòlas publicas. Concernís totes los escolans e totas las escolanas e l’escòla concernida. Es generalament preconizat per las escòlas de mens de 5 classas.

Pertot sul territòri, l’ensenhament afortit se desvolopa, jos l’impulsion de las collectivitats localas sustot.

Acompanhar las collectivitats volontàrias

Es justament per accompanhar las collectivitats volontàrias que l’OPLO publica aquela ficha. Serà integrada dins un « kit collectivitats » que serà utilizat pendent los diferents rencontres amb los elegits e las elegidas, prepausat en depaus a mantun endrech estrategic del territòri interregional e enviat, sus demanda, als actors e militant.as de terren.

Telecargar la ficha sus la pagina dedicada

Far dintrar l'occitan a l'ostal

Faire_rentrer_loccitan_a_la_maison.jpg

L'Ofici public de la lenga occitana (OPLO), en associacion amb l'associacion Òc-Bi, lo CIRDÒC e lo Congrès permanent de la lenga occitana, ven d'editar un desplegant a l'atencion dels parents d'escolans.

Far passar l'occitan de l'escòla a l'ostal, una prioritat

Se la transmission de la lenga occitana passa d’en primièr per son ensenhament a l’escòla, la mobilizacion de las familhas demòra un enjòc que los actors associatius e institucionals ensajan de relevar.

Sus las 15 000 familhas d’escolans que seguisson un aprendissatge de l’occitan a l’escòla primària en Novèla Aquitània e en Occitània, soque una minoritat parla la lenga. En aquelas condicions, acompanhar l’aprentissatge dels mainatges demòra dificil e afortir los usatges socials de la lenga son encara de mal far.

Mantuna ressorsa en occitan existis pasmens. Amb un document destinat a compilar aquestas ressorças, l’OPLO desira associar sos partenaris per sensibilizar los parents d’escolans.

Far dintrar l'occitan a l'ostal

Faire_rentrer_loccitan_a_la_maison.jpg

L'Ofici public de la lenga occitana (OPLO), en associacion amb l'associacion Òc-Bi, lo CIRDÒC e lo Congrès permanent de la lenga occitana, ven d'editar un desplegant a l'atencion dels parents d'escolans.

Far passar l'occitan de l'escòla a l'ostal, una prioritat

Se la transmission de la lenga occitana passa d’en primièr per son ensenhament a l’escòla, la mobilizacion de las familhas demòra un enjòc que los actors associatius e institucionals ensajan de relevar.

Sus las 15 000 familhas d’escolans que seguisson un aprendissatge de l’occitan a l’escòla primària en Novèla Aquitània e en Occitània, soque una minoritat parla la lenga. En aquelas condicions, acompanhar l’aprentissatge dels mainatges demòra dificil e afortir los usatges socials de la lenga son encara de mal far.

Mantuna ressorsa en occitan existis pasmens. Amb un document destinat a compilar aquestas ressorças, l’OPLO desira associar sos partenaris per sensibilizar los parents d’escolans.

Ofra d'emplec