Questions habituelles soulevées par le bilinguisme français-occitan

Bandeau-SiteLemosin.png

L’Occitan, le limousin, le Patois, qu'est-ce que c'est?

L’occitan, ou langue d’òc, est une langue romane issue du latin tout comme le Français, l'Espagnol ou l'Italien...etc. Elle est la langue naturelle et historique d’un grand tiers Sud de la France. Elle se décline en 6 variantes : le Limousin, le Provençal, le Languedocien, l’Auvergnat, le Vivaro-Alpin et le Gascon. Le Limousin est donc simplement l’occitan de chez nous. Le mot « patois » a été progressivement imposé par l’Etat et l’école de la troisième République afin de qualifier les langues de France autres que le français et les dévaloriser.

Où se parle le limousin ?

Le limousin se parle principalement des trois départements de l'ancienne région du Limousin à savoir la Creuse, la Haute-Vienne et la Corrèze. A notre que dans la partie nord de la Dordogne le limousin est également parlé. 

L’occitan/le limousin change d’un lieu à l’autre ?

C’est en partie vrai, l’occitan est une langue qui n’a jamais connu d’uniformisation par un état, les accents, les expressions, le vocabulaire… peuvent donc varier d’un lieu à un autre. Néanmoins, ces différences sont une richesse et n’entravent en rien l’intercompréhension. N’oublions pas les remarquables différences d’accent, de vocabulaire, de syntaxe… qui existent en français entre un parler de Lille et un parler de Marseille. Ces différences ne gênent pas la compréhension. L’occitan est en revanche normalisé à l’écrit.

A quoi ça sert d’apprendre l’occitan aujourd’hui ?

L’occitan est notre langue de proximité, elle permet de parler aux anciens dans leur langue maternelle et tisse ainsi du lien entre les générations. L’occitan est partout autour de nous : noms de lieux, noms de familles, syntaxe de notre français régional, expressions… tous ces éléments sont pétris d’occitan. Parler occitan, c’est donc s’offrir les clés de compréhension du territoire qui nous entoure, à la fois dans l’espace et dans le temps (texte de loi, chartes des villes, archives départementales…). C’est aussi et surtout un moyen d’accès aux trésors de la littérature occitane, qui fût rappelons le, la première littérature d’Europe écrite dans une langue romane, et cette dernière a rayonné sur tout le continent par le biais des troubadours. Depuis, cette littérature s’est perpétuée et a semé les contes et légendes de nos régions, avec dans les Landes le célèbre Félix Arnaudin, ou encore de la poésie et des romans avec un autre Landais : Bernard Manciet. L’occitan a d’ailleurs été célébré par un Prix Nobel de littérature décerné à Frederic Mistral pour son roman « Mirelha ». A ce titre, l’occitan est aujourd’hui appris dans une vingtaine d’université à travers le Monde (dont Japon, USA, Allemagne…) en tant que langue constitutive et fondamentale de la civilisation européenne.

Pourquoi faire du bilinguisme plutôt que de l’initiation ?

L’initiation permet de découvrir la langue et la culture locale d’une façon globale et généraliste, sans pour autant pouvoir amener l’enfant à s’exprimer réellement dans la langue. A l’inverse, le bilinguisme propose de faire la moitié des activités scolaires hebdomadaires dans la langue, ce qui augure une acquisition rapide de l’occitan. L’enseignement bilingue permet donc à l’issue du cursus, de donner à l’enfant la chance de pouvoir s’exprimer de façon comparable dans les deux langues, mais aussi de pouvoir tantôt réfléchir dans l’une, tantôt dans l’autre de ces deux langues. Cet objectif est celui demandé par les textes officiels de l’Education Nationale.

Le bilinguisme constitue une surcharge de travail pour l’enfant ?

Faux, le bilinguisme n’ajoute pas une seule minute de travail supplémentaire à l’enfant. Le volume horaire des cours est exactement le même que pour les élèves monolingues. La seule différence est que la moitié des enseignements est dispensée en occitan par le professeur des écoles. Les contenus d’enseignement sont donc rigoureusement les mêmes.

Quels sont les intérêts du bilinguisme précoce ?

Le bilinguisme précoce, donc démarré avant l’âge de 6 ans, permet à l’enfant d’aborder son environnement en 2 réalités linguistiques. Cela a pour effet de l’ouvrir très tôt à la différence. En effet, l’enfant qui comprend dès son jeune âge que 2 mots peuvent désigner un seul et même objet, accepte beaucoup plus facilement qu’il puisse y avoir par exemple plusieurs réponses à une question, ou encore sera plus apte à accepter que les erreurs participent du processus d’apprentissage… Le bilinguisme précoce c’est également offrir à l’enfant des outils cognitifs : Les psycholinguistes savent par exemple que le bilinguisme précoce stimule des zones du cerveau qui vont être utiles à l’enfant dans tous les exercices de logique, en particulier en Mathématiques. Le bilinguisme précoce c’est également dès petit, apprendre à s’ouvrir à des sons qui n’existent pas en français, et qui préparent de fait l’enfant à l’apprentissage des langues étrangères, alors que l'enfant monolingue lui, moins préparé, sera confronté à un processus d'apprentissage plus long. L'enfant bilingue est, par définition, habitué à s'exprimer en deux langues depuis la petite section de maternelle. Le fait de s'exprimer dans une langue étrangère comme l'allemand ou l'anglais lui paraît donc plus naturel, et il ne souffre pas de l'inhibition bien connue chez les monolingues.

Pourquoi du bilinguisme occitan ?

Car en plus d’être la langue de notre territoire et de notre culture, en plus d’être une langue centrale de notre civilisation, l’occitan est aussi et surtout la plus centrale des langues latines, elle constitue donc une passerelle privilégiée vers ses sœurs espagnole, italienne, française, catalane, portugaise, roumaine… D’autre part, l’occitan présente une quantité de sons impressionnante (diphtongues, triphtongues) qui n’existe pas en français, ces sons qui existent par exemple en anglais ou allemand préparent donc l’enfant sans le savoir à leur apprentissage.

Pourquoi pas le bilinguisme français-Anglais ?

Les psycholinguistes s’accordent pour dire unanimement que le bilinguisme français-anglais est moins formateur pour l’enfant que le bilinguisme français-langue de proximité (excepté familles bilingues). En effet, le bilinguisme est d’autant plus profitable à l’enfant qu’il est enraciné dans un contexte culturel porteur : les contes et légendes de chez nous dont raffolent les petits n’ont pas été écrits en Anglais, et les références qui les constituent imbriquent langue et territoire d’ici. Au-delà de cet aspect, notons que les élèves bilingues français-occitan, non seulement apprendront l’anglais qui est aujourd’hui un enseignement obligatoire pour tous, mais l’apprendront plus facilement pour les raisons précédemment exposées. Enfin et selon les mots du professeur Dalgalian (psycholinguiste de renom) : « l’apprentissage des langues régionales ne fera jamais obstacle à l’apprentissage de l’anglais, mais si nous n’y prenons garde, l’apprentissage systématique de l’anglais pour tous, tout de suite, risque de faire barrière à l’apprentissage de toutes les autres langues ».


Categoria : - Foire Aux Questions

AG Òc-Bi 16/03/2024 St Pau D'acs (40) Reservatz la data

AG_ocbi_16_03_2024.png

 
 
 
 
 

Peticion per la reubertura immediata dau CAP'ÒC !

Pétition pour la réouverture immédiate du CAP'ÒC ! 

liens-capoc.jpg

Mesdames, Messieurs, Amics dau monde occitan,

Merci de signer la pétition en ligne lancée par le CREO et Òc-Bi

Lien : https://chng.it/CGPNft6yPr

Au vu de ses missions primordiales pour le bon fonctionnement de l’enseignement en Occitan, nous condamnons la décision prise par CANOPE de retirer brutalement deux professeurs missionnés au  CAP'ÒC (Centre d’Animation Pédagogique en occitan) sans anticiper de continuité pédagogique. Sans personnel compétent, aguerri, expérimenté et spécialisé en Occitan, le CAP'ÒC ne peut fonctionner et l’ensemble de ses missions se retrouve mis à mal.

Doté d'une équipe extrêmement réduite, le CAP’ÒC mène des projets de grande envergure depuis vingt ans. C’est un outil indispensable pour tous les enseignants d'occitan de Nouvelle Aquitaine et d’Occitanie, qu'ils enseignent en primaire ou en secondaire :

-           Il participe à la diffusion de la langue occitane dans la scolarité de l’élève et dans sa famille

-          Il assure la création collaborative et la production d'ouvrages pédagogiques, d'albums jeunesse, de littérature jeunesse, de mallettes pédagogiques, de manuels d’enseignement.

-          Il assume le suivi de la formation longue « Ensenhar » à destination des professeurs.

-          Il intervient dans la formation initiale, la formation continue et pendant les animations pédagogiques.

-          Il accompagne et outille les équipes enseignantes lors de l’ouverture de nouveaux cursus bilingues

-          Son centre de documentation, à Pau, est très fréquenté.

-          Il sociabilise l’occitan par la production de spectacles (Virada joen public), de projection de films (Escòla al cinema), de supports numériques (contes et albums) plébiscitées par les parents d’élèves.

CANOPE, structure nationale dont dépend le CAP’ÒC vient d'annoncer, en Comité Académique des Langues Régionale, que le recrutement de nouveau personnel qualifié prendrait au moins 6 mois : c’est inacceptable !

Cette décision met en danger tous les efforts entrepris dans le domaine du développement de l'enseignement de la langue et de la culture occitanes dans nos deux régions.

Nous, enseignants, parents d’élèves, locuteurs et sympathisants, demandons avec la plus grande force à Madame la Rectrice de l’académie de Bordeaux et à Madame la Directrice générale des services de CANOPE de réintégrer M. Hervé Couture, démis de ses fonctions, sans faute reconnue, ni sanction administrative émise afin qu'il assure la continuité d'un service public qui est indispensable à cet enseignement, et ce, aussi longtemps qu’il le faudra et tant qu'aucune autre personne qualifiée, compétente et occitanophone ne puisse assurer cette tâche.

Cafè platussant a la libraria occitana de Lemotge

Credits : 7A Limoges

Las nhòrlas de Panazô

Credits : 7A Limoges

Campanha per lo DCL 2023/2024

600_sc_dcl-pub-2023-letra.jpg

Cors d'occitan per adultes en Dordonha

carte_cours_occitan.png

Mai d'informacions suu queste ligam

 

L’OPLO presenta son « lòt OCCITAN especial collectivitats »

visuel4-1536x864.jpg

L'Ofici public de la lenga occitana lança un ensemble d'esplèits a destinacion dels/de las elegits/-idas e dels/de las tecnician.a.s de las collectivitats localas per desvolopar de projèctes en ligam amb la lenga occitana.

Acompanhar las collectivitats

De mai en mai de collectivitats localas s’engatjan de cap al desvolopament de la lenga occitana : demanda de dobertura de cursus bilingües a l’escòla, sosten a las activitats associativas, formacion de personals a la lenga, valorizacion del patrimòni local, programacion d’artistas en lenga occitana, etc. Aquelas iniciativas, portadas per de comunas, intercomunalitats o departaments, se pòdon plan sovent far sens còstes suplementaris. Son fòrça encoratjadas, tant per la Region Novèla-Aquitània (qu’adoptèt una fuèlha de rota per las lengas regionalas en 2021) que per la Region Occitània (dins l’encastre de son plan Cultura Viva votat en 2022).

Una enquèsta realizada en 2020 metèt en evidencia lo sosten fòrt dels abitant.a.s de las regions Novèla-Aquitània e Occitània al refortiment de la preséncia de l’occitan dins lor quotidian (infò mai).

Es per acompanhar aquelas dinamicas que l’Ofici public de la lenga occitana (OPLO), organisme public cargat de promòure la transmission e la visibilitat de la lenga occitana en Novèla-Aquitània e Occitània, a elaborat un « lòt especial collectivitats ». Aquel lòt, concebut coma una caissa a esplèits, a per tòca de presentar l’ensemble de las possibilitats ofèrtas a las collectivitats per metre en òbra de projèctes a l’entorn de la lenga occitana.

Equipar los actors de terren

Concretament, aquel lòt met en lum las diferentas oportunitats d’intervencion per l’elegit.da.s o los tecnician.a.s de las collectivitats. Compren 12 fichas tematicas que presentan caduna los beneficis ligats al lançament d’un projècte, las modalitats, etapa per etapa, e identifica los còstes potencials. Per cada ficha, una pagina dedicada e que compren tota una lista de ressorsas es en linha sul sit de l’OPLO.

Al delà de l’acompanhament de las collectivitats, l’objectiu es d’equipar los actors de terren pendent lors interaccions amb aquelas. Fruita de 12 meses de concertacion, mobilizèt 9 partenaris : la Region Novèla-Aquitània e la Region Occitània, lo CIRDÒC-Institut occitan de cultura, lo Congrès permanent de la lenga occitana, l’associacion Òc-Bi per l’ensenhament bilingüe a l’escòla publica, la con-federacion de las Calandretas, l’Institut d’Estudis Occitans (IEO) e los dos Centres de formacion professionala en occitan (CFPO) de Besièrs e de Pau. De personas ressorsas son de mai identificadas per orientar las demandas d’acompanhament.

Totes los contenguts foguèron testats al près d’elegit.e.s e de technicien.ne.s de collectivitats.

Aquel lòt serà progressivament desplegat sus l’ensemble del territòri de las regions Novèla-Aquitània e Occitània. Serà sustot utilizat pels servicis de l’OPLO e de sas tutèlas pendent los rencontres a venir, difusat al près dels partenaris associatius e mes a disposicion sus diferents punts de difusion del territòri

 

Kit collectivitats // FICHA 1B : Desvolopar l’ensenhament afortit

Deevelopper_lenseignement_renforce.jpg

Dins l’encastre de l’edicion de son kit a destinacion dels actors de las collectivitats localas, l’OPLO publica una segonda ficha destinada a acompanhar lo desvolopament de l’ensenhament afortit de l’occitan.

L'ensenhament afortit, una modalitat d'ensenhament en fòrt desvolopament

A la diferéncia de l’ensenhament bilingüe que prevei un ensenhament a rason de 12 oras setmanièras en francés e 12 oras setmanièras en occitana, l’ensenhament afortit es dispensat a rason de 3 oras setmanièras. Es un ensenhament pluridisciplinari : l’occitan es pas ensenhat coma lenga, mas a travès d’autras disciplinas, ensenhadas en occitan.

L’ensenhament afortit es un dispositiu pròpri a las escòlas publicas. Concernís totes los escolans e totas las escolanas e l’escòla concernida. Es generalament preconizat per las escòlas de mens de 5 classas.

Pertot sul territòri, l’ensenhament afortit se desvolopa, jos l’impulsion de las collectivitats localas sustot.

Acompanhar las collectivitats volontàrias

Es justament per accompanhar las collectivitats volontàrias que l’OPLO publica aquela ficha. Serà integrada dins un « kit collectivitats » que serà utilizat pendent los diferents rencontres amb los elegits e las elegidas, prepausat en depaus a mantun endrech estrategic del territòri interregional e enviat, sus demanda, als actors e militant.as de terren.

Telecargar la ficha sus la pagina dedicada

Far dintrar l'occitan a l'ostal

Faire_rentrer_loccitan_a_la_maison.jpg

L'Ofici public de la lenga occitana (OPLO), en associacion amb l'associacion Òc-Bi, lo CIRDÒC e lo Congrès permanent de la lenga occitana, ven d'editar un desplegant a l'atencion dels parents d'escolans.

Far passar l'occitan de l'escòla a l'ostal, una prioritat

Se la transmission de la lenga occitana passa d’en primièr per son ensenhament a l’escòla, la mobilizacion de las familhas demòra un enjòc que los actors associatius e institucionals ensajan de relevar.

Sus las 15 000 familhas d’escolans que seguisson un aprendissatge de l’occitan a l’escòla primària en Novèla Aquitània e en Occitània, soque una minoritat parla la lenga. En aquelas condicions, acompanhar l’aprentissatge dels mainatges demòra dificil e afortir los usatges socials de la lenga son encara de mal far.

Mantuna ressorsa en occitan existis pasmens. Amb un document destinat a compilar aquestas ressorças, l’OPLO desira associar sos partenaris per sensibilizar los parents d’escolans.

Far dintrar l'occitan a l'ostal

Faire_rentrer_loccitan_a_la_maison.jpg

L'Ofici public de la lenga occitana (OPLO), en associacion amb l'associacion Òc-Bi, lo CIRDÒC e lo Congrès permanent de la lenga occitana, ven d'editar un desplegant a l'atencion dels parents d'escolans.

Far passar l'occitan de l'escòla a l'ostal, una prioritat

Se la transmission de la lenga occitana passa d’en primièr per son ensenhament a l’escòla, la mobilizacion de las familhas demòra un enjòc que los actors associatius e institucionals ensajan de relevar.

Sus las 15 000 familhas d’escolans que seguisson un aprendissatge de l’occitan a l’escòla primària en Novèla Aquitània e en Occitània, soque una minoritat parla la lenga. En aquelas condicions, acompanhar l’aprentissatge dels mainatges demòra dificil e afortir los usatges socials de la lenga son encara de mal far.

Mantuna ressorsa en occitan existis pasmens. Amb un document destinat a compilar aquestas ressorças, l’OPLO desira associar sos partenaris per sensibilizar los parents d’escolans.

Ofra d'emplec